Le salaire: d'une suppléance à une autre

Publié le par Coeur de Macaron

Voila un article qui n'a rien d'officiel du tout ! mais qui peut s'avérer très pratique... et c'est du vécu !
Il concerne les suppléants qui sont susceptibles de travailler à cheval que plusieurs académies dans une même année scolaire.
Les suppléants d'Ile-de-France sont tout particulièrement visés...

Il faut savoir, comme je le disais dans un autre article, que les relations inter-rectorats ne sont pas toujours idylliques et souvent très compliquées.
A cause de cela, les problèmes de salaires en retard se multiplient...

J'ai moi-même fait les frais de ces problèmes entre les rectorats.
Sur une même année scolaire, j'ai travaillé à l'Académie de Créteil puis à celle de Paris. Résultat???? 5 mois sans salaire !!!!!!! A cause d'un seul papier manquant !!!!

Conclusion: a moins que vous n'ayez vraiment pas le choix, n'acceptez pas de changer d'académie au sein d'une même année scolaire sous peine de rester longtemps sans salaire!!! Et sans pouvoir rien y faire en plus !
Et ce conseil ne vient pas que de moi, il m'a été confirmé par une employée du rectorat...
A bon entendeur...

Commenter cet article

Sabrina 12/07/2011 21:13


Encore moi !

D'ailleurs merci pour ce blog, bien utile !
Je n'ai pas très bien saisi cet article. De ce que j'en ai compris tu ne conseilles pas de faire des demandes dans plusieurs diocèses ? Car c'est ce que j'avais l'intention de faire (Versailles et
Paris) ayant peur de ne pas être appelée par Versailles.

Merci pour ta réponse !


fukuza 24/06/2011 15:16


Bonjour,
les suppléances, que se soit dans le privé ou le public, restent donc des sources de revenues très précaires. A même travail, nous devrions avoir un salaire égal aux titulaires. Et qu'on nous dise
"vous n'avez qu'à passer le concours", nous répondrons "qu'ils mettent plus de postes plus qu'ils ont besoin de remplaçants!"
cordialement,
fukuza


Linsey 03/04/2011 06:39


Ange,

il existe quelques petites formations mais elles dépendent de Formiris (organisme de formation) et varient selon les régions. Je crois qu'il faut être en poste afin d'en bénéficier. Tu devrais
aller sur leur site !
J'avais eu une formation intitulée "la trousse du suppléant" mais un peu tard !

Pour les préférences c'est difficile car tu prends ce qu'il y a ! Tu effectueras des suppléances de prof en congé maternité ou maladie ou encore un poste vacant donc on t'impose le niveau de
classe. Encore plus difficile à négocier en cours d'année !

Pour être suppléant, il te faut obtenir le préaccord délivré par le diocèse (les chefs d'établissement).

Je ne sais pas répondre à tes autres interrogations mais je te conseille de te rapprocher du diocèse de ta ville.
Bonne continuation.


ange 27/03/2011 16:45


Bonjour,

Je viens de découvrir votre site, très sympa !
Je suis actuellement salariée et je souhaite me reconvertir.
Au départ je voulais devenir ASEM, les instites de ma commune me connaissent bien, car en congé parental, j'allais beaucoup les aider (matinée de lecture, aide à l'informatique, accompagnement aux
différentes sorties...). J'ai discuté avec l'une d'elle de mon projet pour devenir ASEM, car j'avais besoin d'une lettre de recommandation pour l'entrée dans une formation. Cette dernière, me
répond qu'elle voulait bien me faire une lettre, mais pas pour devenir ASEM, elle me conseille plutôt de postuler comme supléante, que ce métier m'irais beaucoup mieux. Je ne savais pas que je
pouvais le devenir, c'est pourquoi je ne m'étais pas penché sur la question plus tôt.
En parcourant un peu sur le net, je m'aperçois qu'effectivement ce métier me correspondrais plus le temps de passer le concours pour devenir titulaire.
J'aurai donc, plusieurs questions à vous poser. S'il vous est possible d'y répondre ce serait super gentil.

- Existe t'il une formation pour devenir supléante ?
- est-on aidé au niveau pédagogie ?
- est-ce que je peux choisir le niveau que j'aimerai enseigner ? Je préfère les apprentissages en maternelle plutôt qu'en primaire.
- Si je demande une rupture conventionnelle de contrat à mon employeur actuel, aurais-je le droit de bénéficier des assédics entre chaque contrat, sachant que j'ai lu plus haut que les salaires
étaient versés tardivement.

Enfin, m'a dernière question est

-Faut-il passer des test pour obtenir l'accord du diocèse pour pourvoir postuler en tant que suppléant ?

Voilà, j'ai essayé de faire bref, mais je m'apperçois que je suis assez bavarde...
Merci pour vos réponses.


Linsey 20/01/2011 20:20


Véra,
il me semble que tu ne peux rompre un CDD seulement si on t'offre un CDI donc si tu n'as pas d'attestation certaine de ton futur employeur, ça risque d'être difficile.
Courage.